Le chemin parcouru par Objet et l’impression 3D

En consultant l’album photos d’Objet, je suis tombée sur cette superbe photo. Pouvez-vous croire qu’on a dû la scanner tellement elle est vieille ?)

Sur la gauche, vous pouvez voir de quoi avait l’air une imprimante 3D au début. Il s’agit de l’Objet Quadra Tempo conçue en 2000 ; à ses côtés Eduardo Napadenski en jaune et Avi Cohen avec la blouse blanche de laboratoire.

Et sur la photo plus bas, on retrouve les mêmes mais aujourd’hui, 12 ans plus tard. Avi (maintenant responsable des solutions médicales et dentaires d’Objet) et Eduardo (aujourd’hui Chief Technology Officer) sont debout à côté de la nouvelle imprimante 3D multi-matériaux d’Objet – l’Objet260 Connex, commercialisée en juillet de cette année.

A son époque, la Quadra Tempo a changé les règles du jeu. Réalisant des couches de 20 microns, la machine comprenait 1536 becs d’injection dans 4 têtes d’impression, tout cela dans un seul bloc, et elle n’imprimait qu’un seul matériau à l’époque connu sous le nom de M510.

Pour comparer, l’Objet260 Connex actuelle a une qualité d’impression deux fois supérieure avec moitié moins de becs d’injection, et une rapidité bien supérieure. 

A la place d’un seul matériel, on a un choix de 68 matériaux différents : opaques, transparents, rigides à flexibles, plastiques standards à plastiques techniques. On peut combiner jusqu’à 14 propriétés de matériaux et couleurs différents dans un seul et même modèle !

Regardez de quoi est capable la nouvelle Objet260 Connex, cliquez ici.

Souhaitons à Objet de nombreuses années de développements incroyables en impression 3D et rapide prototypage et imaginez quelle sera la  rétrospective dans une dizaine d’années !