Les 5 différentes manières d’utiliser l’impression 3D dans l’architecture – par Piet Meijs

Bienvenu sur le second article Piet Meijs: les 5 différentes manières d’utiliser l'impression 3D dans l’architecturede la série sur l’impression 3D dans l’architecture, écrit par notre invité blogueur Piet Meijs, Associé Sénior chez Rietveld Architects, New York. Je vous conseille de lire également le précédent article de Piet.

En général, on réalise un modèle architectural pour une raison : la communication. Cependant, ce que vous voulez communiquer varie selon la phase du projet. Chez Rietveld Architects nous essayons de réaliser des maquettes réalisées sur imprimantes 3D pour chacune des phases du projet. Aujourd’hui, je vais vous expliquer comment nous utilisons les maquettes réalisées sur imprimante 3D pour ces phases.

Gagner un projet

Il y a plusieurs manières de gagner des projets dans le domaine de l’architecture. Parfois, ce sont les projets qui viennent à vous mais la plupart du temps vous devez aller les chercher vous-mêmes. Lorsqu’on développe un nouveau marché, on doit avant tout communiquer ses idées de la manière la plus claire et la plus concise. Une maquette conçue sur imprimante 3D est très pratique. Tout d’abord, bien qu’on ait du mal à l’admettre, les schémas sont généralement difficiles à lire. Il faut être formé et avoir de l’expérience pour vraiment visualiser une idée 3D à partir de schémas 2D. Les images et les épreuves 3D y contribuent mais elles ont leurs limites. Le gros inconvénient d’une image 3D est que de nos jours, elles ont tendance à être conçues comme des « photos réalistes ». Une maquette réalisée sur une imprimante 3D a l’avantage de pouvoir communiquer l’idée tout en restant suffisamment abstraite, pour encourager la discussion et les commentaires. Ceci est un avantage important pour développer de bonnes relations avec un client !

Maquette d'un site réalisée sur une imprimante 3DDesign préliminaire : échelle urbaine

Un bâtiment n’est jamais tout seul. Il fait toujours partie d’un environnement. Même s’il se trouve dans un quartier vide, ce quartier est voué à la construction. Un bon design prend ceci en compte et répond également à cet environnement. C’est pourquoi, dans la phase d’aménagement urbain, il est important d’étudier l’impact d’une nouvelle « masse » dans un environnement. Chez Rietveld, nous aimons montrer à nos clients comment nous proposons de changer et améliorer le plan d’urbanisme avec notre conception. C’est faisable grâce à l’impression 3D d’une maquette de site existant (maquette contextuelle) avec des éléments interchangeables. Ensuite, nous fabriquons différents éléments mobiles que nous pouvons inter-changer dans la maquette contextuelle pour des besoins itératifs. Le gros avantage de réaliser cela à l’aide d’une imprimante 3D est qu’on n’a qu’à éditer la précédente maquette informatique de l’élément, et non pas à recommencer le tout depuis le début.

Design préliminaire: échelle du bâtiment

Le but de chaque phase de conception est d’arriver à un design cohésif qui comprend toutes les exigences requises, notamment le programme, le coût, la conformité au code, etc. Lorsqu’il s’agit de la phase de design préliminaire d’un bâtiment, il est nécessaire d’y inclure toutes les différentes exigences. Cet agencement dans l’espace des différentes fonctions et programmes peut être montré dans des schémas 2D mais nous aimons aussi utiliser des maquettes 3D. Dans un diagramme 2D, on peut utiliser des couleurs pour indiquer les différentes fonctions. Dans une maquette 3D on utilise différentes types de façades pour les différentes fonctions. C’est ce qui convient le mieux à notre style d’architecture. Nous aimons que les gens « lisent » un bâtiment de l’extérieur. Nous concevons des espaces ouverts ou publics avec des façades transparentes très attrayantes, alors que les façades de résidences auront un caractère plus fermé et plus privé.

 

La construction : l’échelle détaillée

Au fur et à mesure de l’avancement d’un projet architectural, la nature des maquettes réalisées sur une imprimante 3D change. Les « concepts » généraux du projet étant définis, nous passons ensuite aux détails. Pour le design d’intérieur, cela signifie souvent le mobilier, les finitions et les éléments décoratifs. Par exemple, chez Rietveld, nous utilisons généralement une imprimante 3D  pour créer des maquettes grandeur nature d’éléments de design d’intérieur tels que des robinets ou même un lampadaire de 53 cm ! Etant donné que ces éléments étaient conçus sur mesure, l’impression 3D était le seul moyen pour les clients d’affirmer que c’était vraiment ce qu’ils voulaient.

Présentation Finale

Les maquettes 3D réalisées sur imprimantes 3D ne sont pas seulement des outils utilisés pendant le processus de conception et d’élaboration d’un projet. Elles sont également utilisées à des fins de présentation finale. Chez Rietveld, beaucoup de nos projets sont exposées ensemble. Non seulement, elles servent de vitrine pour nos nouveaux clients, mais elles nous aident aussi à comparer le « flux » dans le temps de nos nombreux designs. Certains de ces projets sont aujourd’hui de vrais immeubles que nous avons expérimentés en temps réel. On peut ensuite regarder les maquettes actuelles et se faire une bonne idée de ce dont ils auront l’air quand les immeubles seront construits. Il faut dire aussi que les clients aiment avoir sur leur bureau une maquette 3D de leur dernier projet à montrer à leurs prospects. Avec une imprimante 3D, ça ne pourrait être plus facile.

Laisser un commentaire

*