Des chercheurs en médecine utilisent les imprimantes 3D Stratasys pour développer des outils chirurgicaux très précis et à faible coût

Pour donner des cours de médecine pointus, il faut des outils particuliers pour des actes spécialisés. Parfois, ces cours représentent des risques aussi bien pour les patients que pour les docteurs. A la University of Minnesota Medical School, le département urologie utilise l’impression 3D pour créer des modèles dans le domaine chirurgical et les outils spécialisés requis pour apprendre des techniques de pointe.

3d printed surgical tools, stratasys, fluoroscopic c-arm

C-bras fluoroscopique

Les urologues réalisent un certain nombre d’actes sur les reins, actes qui se font par voie percutanée. Le plus souvent, les physiciens repèrent le bon endroit à l’aide d’un C-bras, un système mobile fluoroscopique qui implique de placer une longue aiguille à travers la paroi abdominale jusqu’au rein. Le modèle traditionnel pour la formation expose les patients à des rayons X et potentiellement à des lésions. Il expose également le stagiaire à des rayons X. Pour maîtriser cet acte, il faut beaucoup s’exercer car le chirurgien doit diriger l’aiguille vers sa cible en se basant sur une image plate grise. 

 

stratasys, 3d printed, c-arm trainer, university of minnesota

C-bras d’entraînement imprimé en 3D par Stratasys

Researchers at CREST, the Center for Research in Simulations and Education Technologies at University of Minnesota Medical School, are using Stratasys 3D Printers to design an alternative solution. CREST is producing realistic, anatomic models from PolyJet and FDM 3D printing materials based on actual patient imaging studies. Additionally, modelers are using the Fortus 3D Production System and the Objet Connex multi-material 3D Printer to 3D print fixtures and molds, so the center is now building devices that mimic fixed X-ray image intensifiers.

Les intensificateurs d’images radiologiques transforment les rayons X en images visibles, ce qui permet aux médecins de réaliser des opérations par radioscopie. Ainsi, ils peuvent voir leurs mouvements sur un moniteur. Cependant, les machines sont très chères pour être utilisées à des fins de formation. C’est pourquoi, on envoie souvent les étudiants pratiquer cet acte sur des vrais patients.

Le fait de concevoir une table et un C-bras sur Soldworks et de les imprimer sur un système de production 3D Fortus permet au CREST de simuler les effets d’un intensificateur d’images radiologiques et ce, à moindre coût. Une caméra HD est utilisée pour capturer l’image à travers un modèle de rein et la montrer sur un moniteur d’ordinateur, tout comme le chirurgien aurait projeté l’image radiologique d’un vrai rein.

On a pu réaliser le moule grâce à la technologie d’impression 3D PolyJet et une technique appelé moulage en silicone RTV. Ça permet à l’équipe de produire des modèles bon marché pour s’exercer et donne aux stagiaires l’opportunité de répéter les actes jusqu’à ce qu’ils les maîtrisent.

CREST peut maintenant satisfaire les demandes de l’industrie médicale. Grâce aux technologies FDM et PolyJet, CREST résout un vieux problème en matière de formation médicale tout en facilitant la vie des patients et celle de leurs prestataires de soin de santé.

Cet article est également disponible en: Chinois simplifié, Anglais, Espagnol, Portugais - du Brésil

Laisser un commentaire

*